uztaritze.info

Actualité Urbanisme

Intervention au sujet du PLU du conseiller censuré

Intervention au sujet du PLU du conseiller censuré

L'intervention faite par le conseiller municipal Yves Matxikote lors du conseil Municipal de septembre dernier a été censurée du PV. Le maire, Bruno Carrère, n'a pas voulu l'y intégrer car formulée en euskara et non traduite en français par le conseiller lui-même à l'oral. Ceci lui a d'ailleurs valu l'exclusion de la liste. Voici ici les grandes lignes de cette intervention

08 Janvier 2019 | UZTARITZE.INFO

Machicote (en euskara): Vous savez que je ne partage pas votre point de vue sur l'urbanisme.

Tout d'abord, vous présentiez la façon dont vous avez préparé ce projet (Plan Local d'Urbanisme - PLU) et je suis content de voir que vous vous êtes bien entendus et que tout c'est bien passé; La majorité d'entre nous n'a pas eu la chance de pouvoir y participer. En ce qui me concerne j'ai une autre opinion sur le sujet.

À propos du zonage d'abord: vous avez limité les zones UA (zone urbaine mixte, à caractère central, à dominante d’habitat, pouvant comporter des commerces, des services, des bureaux, des activités artisanales, des équipements publics, compatibles avec un environnement urbain dense) uniquement aux petites parties des quartiers historiques ayant forme de rue. S'y accolent aussitôt les zones UB. Pour ces zones un espace minimum entre les constructions est imposé; cela ne fera que renforcer l'étalement diffus urbain.

Vous avez également placé des zones UE (uniquement économiques sans habitat) en plein centre de chaque quartier: autour de Lota, à coté du Lycée à Hiribehere etc. Je n'adhère pas à ce choix.

Par contre l'idée de multiplier les zones Naturelles et agricoles me parait bonne afin d'y limiter les constructions d'habitat individuel. Je partage cependant la critique faite au sujet du quartier Landa-larre (Saint-Michel) classé en Naturel alors que celui-ci est lié au Bourg et, si le projet de déviation se fait, y sera encore davantage rattaché.

Il y a aussi, si je ne me trompe pas, 5 ou 6 projets liés en OAP (Orientation d'Aménagement Programmé); ici nous voyons clairement dans quelle perspective ils ont été pensés. Même si à ce jour aucune construction précise n'est présenté l'idée reste toujours la même: un mélange de blocs dortoirs et de maisons individuelles (posés sur un carré de verdure). Celui qui me frappe le plus est celui d'Arruntza. En effet, dans sa partie la plus proche de la place et du front il sera demandé de construire des maisons individuelles alors que vers le fond, plus loin de la place, pousseront les blocs.

Ces projets sont basés sur l'existant; un existant qui, à mon avis, est loin d'être viable. Si nous nous obstinons à nous baser sur les legs du passé nous ne changerons jamais l'organisation et l'orientation de cette ville (ainsi condamnée à être banlieue dortoir).

Au sujet des voitures et de ce que j'ai pu constater dans la plupart des villes, c'est la fin d'un règne. Le tout-voiture laisse peu à peu place à la vie, au gens; ainsi, les parking se retrouvent aux abords des agglomérations. Dans le projet que vous nous proposés vous souhaitez encore construire des parking dans les centres, à coté de Gaztelondoa par exemple, même s'il y aurait également un bâtiment de service public… Je ne partage pas cette vision, il me semble que nous sommes encore dans les schémas des années 80.

Il me semble que vous partagez, quelque soit votre liste, une certaine incohérence au sujet de l'urbanisme. En effet, vous revendiquez une densification des centres, ce qui devrait limiter les constructions extérieures à ceux-ci; mais en même temps vous défendez les constructions de maisons individuelles; et les constructions faites en centre doivent être basses et espacées les unes des autres. Vous ne proposez pas de construction en continue (de rue) qui garantirait une vision citadine et apporterait services, emploi et autres infrastructures de loisir (et préserverait les zonez véritablement naturelles et agricoles).

Quand nous abordons le sujet de l'urbanisme nous devrions garder en tête des aspects indissociables, à savoir : "que fait-on", "comment le fait-on", "en quelle quantité" et "en quel délai". Certaines villes on été construites entièrement sur plan (Ainhoa, Bastida…). J'apprécie également les villes labourdines qui offrent des rues en extérieur et où chaque habitant a par l'arrière peut-être un jardin ou au moins de la lumière.

Pour finir… le chapitre ou le problème des gens du voyage… enfin… problème je me demande pour qui… Le projet a donc un chapitre à ce sujet mais il est totalement vide (c'est une page blanche)… Il est évident que, connaissant "les rythmes de l'administration", la Communauté d'Agglomération ne proposera pas de solution à court terme. J'ai donc peur, car notre municipalité ne propose rien à ce sujet, si ce n'est l'exemple qu'elle nous a donné cette année en épandant du lisier chaque semaine durant tout l'été… Cela ne me semble pas acceptable humainement et je ne pense pas non plus que cela entre dans le programme Agenda21… En espérant que cela ne se répète pas les prochaines années.

Cendres: (adressé à Carrere) Je n'ai rien compris, est-ce que quelqu'un peut traduire? j'aimerais bien savoir ce qui a été dit.

Carrere: C'est lui qui traduit, c'est pas… c'est pers… 'nfin…

Cendres: Moi j'aimerais bien savoir ce qui a été dit.

Machicote: (adressé à Carrere, en euskara) Tu as une proposition depuis février, avec un traducteur, un devis, moi je ne traduirais pas, de plus je n’ai pas de préparation écrite.

Cendres: (adressé à Carrere) Moi il me semble qu'on avait parlé de ça, et que tut t'étais engagé par rapport à ça. Je t'ai posé la question…

Carrere: oui.

Cendres: …et tu t'étais engagé à ce qu'on ai au moins une synthèse. Moi j'aimerais bien avoir la traduction, c'est un lieu de débat et d'échange. Si on ne peut pas avoir de débat je ne vois pas l'intérêt! Je ne vois pas l'intérêt. Je suis très content qu'il parle en basque mais je souhaiterais avoir la traduction en français. Est-ce que quelqu'un peut traduire? J'aimerais bien savoir ce qu'il s'est dit.

Dumon: ou au moins un résumé.

Carrere: je n'ai pas pris de note et ne voudrais pas déformer les propos de quiconque…

Saint-Jean: iF est dans la provoc’..

Email Facebook Google Twitter LinkedIn

Actualité Urbanisme

Ustaritz: un nouveau collectif contre le futur PLU

Ustaritz: un nouveau collectif contre le futur PLU

09 Mai 2019 | MEDIABASK

D’après ses opposants, le futur Plan local d’urbanisme (PLU) d'Ustaritz prévoit de déclasser des zones construites et constructibles en zones naturelles ou agricoles. Pour le collectif, il s’agit d’un zonage “loufoque” et “incohérent”, qui dévalue les terrains déjà habités tout en créant une “inflation involontaire”. Les opposants appellent la majorité à revoir sa copie.

LIRE

Actualité

Cinq conseillers municipaux démissionnent

Cinq conseillers municipaux démissionnent

12 Avril 2019 | UZTARITZE.INFO

Les 5 élus ont profité du débat sur le budget du Conseil Municipal du jeudi 11 avril 2019, pour exprimer leur opinion sur la politique menée par Bruno Carrère et son groupe. Ils n'ont pas voulu prendre la responsabilité de la traduction orale de l’euskara vers le français, "leurs demandes et propositions en ce sens n’ayant jamais été prises en compte (mise en place d’une traduction simultanée par un.e professionnel.le)".

LIRE