uztaritze.info

Actualité

Un élu de la majorité d'Ustaritz évincé

Le Maire et ses adjoints parmi les membres de la liste pendant la campagne
Le Maire et ses adjoints parmi les membres de la liste pendant la campagne

Les élus de la liste Uztaritze Bai ont demandé à If Matxikote de quitter le groupe du fait de ses positions contraires à celles de ses co-listiers.

19 Septembre 2018 | MEDIABASK

Les tensions ne sont pas récentes au sein de la majorité municipale d’Ustaritz, mais cette fois, cela s’est terminée par une éviction. Mardi 11 septembre, les membres de la liste Uztaritze Bai ont décidé d’exclure If Matxikote en raison de ses positions contraires à celle du groupe.

A l’issue du dernier conseil municipal, le 6 septembre, le maire Bruno Carrère a reçu un courrier lui demandant de prendre des mesures à l’encontre de l’élu: il avait refusé de traduire son intervention réalisée en langue basque et avait manifesté un avis différent de celle de sa liste au sujet du plan local d’urbanisme. Ce qui a été chose faite lors de la réunion de mardi.

Toutes les parties s’accordent à dire que les divergences ne sont pas nouvelles. Les prises de positions d’If Matxikote diffèrent régulièrement de celles de la majorité. "En ne participant pas aux réunions du groupe et en prenant des positions différentes, il s'est exclu de lui-même", selon le maire Bruno Carrère. "Nous avons essayé de mettre à plat les choses, mais là, ce n’était plus tenable", ajoute Françoise Gallois, adjointe à l’éducation.

L’intéressé refuse de centrer le problème sur sa personne. "Le problème ne tourne pas autour de moi, nous sommes plusieurs à dénoncer un malaise", réagit I. Matxikote. Dans les jours à venir, les personnes se retrouvant dans la dynamique abertzale locale Herria Bizi Dadin devraient discuter sur l’éventualité d’une position commune vis-à-vis de la liste Uztaritze Bai. Deux autres élus pourraient quitter cette dernière.

Bien qu’ils ne partagent pas toutes les décisions prises par leurs collègues de la majorité, ces élus n’ont pas souhaité quitter la majorité "car nous soutenons toujours le projet d’Uztaritze Bai", précise I. Matxikote qui compte rester au conseil municipal. "Ce sont eux qui sont en contradiction avec le projet". Il dénonce, par ailleurs, le fonctionnement et des problèmes de communication. Il a décidé de ne plus prendre la parole lors des réunions de travail. En 2017, déjà, il avait démissionné de sa délégation.

Ecoutez aussi les interviews sur Gure Irratia

Email Facebook Google Twitter LinkedIn

Actualité Environnement

Xopoloko zubiaren hetsieraz

Xopoloko zubiaren hetsieraz

13 Septembre 2018 | UDE

Depuis la fin du mois d'août la route départementale 250 reliant Ustaritz et Jatxou est fermée à toute circulation. Le pont du Bourg serait fragilisé (au niveau du 2e pilier) et menacerait de s'écrouler....

LIRE

Actualité

Point majeur du Conseil du 6 septembre: le Plan Local d'Urbanisme

Point majeur du Conseil du 6 septembre: le Plan Local d'Urbanisme

07 Septembre 2018 | UZTARITZE.INFO

Malgré la prise par la Communauté d'Agglomération Pays Basque de la compétence Urbanisme, cette dernière à demandé à la commune d'exprimer un avis en Conseil Municipal avant son vote en Conseil Communautaire à la fin du mois. Toute l'opposition a quitté le Conseil après le vote de ce point.

LIRE

Actualité

Lettre de revendication des employé.e.s communaux

Lettre de revendication des employé.e.s communaux

29 Juin 2018 | COMITé TECHNIQUE PARITAIRE

Les agents signalent "Un malaise généralisé dans l'ensemble des services, se traduisant par une fatigue professionnelle et une démotivation". La lettre est signée par 44 employé.e.s municipaux. Le maire a annoncé en conseil municipal préparer une réponse écrite destinée à tous les employé.e.s municipaux.

LIRE

Actualité

Conseil municipal du 31 mai

05 Juin 2018 | UZTARITZE.INFO

12 points à l'ordre du jour dont 10 votés à l'unanimité. Un point 4 avec deux abstentions pour non traduction du document de convention proposé au vote (Aristizabal, Matxikote), et un point 10 avec vote contre (Cendres) car la représentation du personnel est prévue à minima.

LIRE