uztaritze.info

Actualité

Un élu de la majorité d'Ustaritz évincé

Le Maire et ses adjoints parmi les membres de la liste pendant la campagne
Le Maire et ses adjoints parmi les membres de la liste pendant la campagne

Les élus de la liste Uztaritze Bai ont demandé à If Matxikote de quitter le groupe du fait de ses positions contraires à celles de ses co-listiers.

19 Septembre 2018 | MEDIABASK

Les tensions ne sont pas récentes au sein de la majorité municipale d’Ustaritz, mais cette fois, cela s’est terminée par une éviction. Mardi 11 septembre, les membres de la liste Uztaritze Bai ont décidé d’exclure If Matxikote en raison de ses positions contraires à celle du groupe.

A l’issue du dernier conseil municipal, le 6 septembre, le maire Bruno Carrère a reçu un courrier lui demandant de prendre des mesures à l’encontre de l’élu: il avait refusé de traduire son intervention réalisée en langue basque et avait manifesté un avis différent de celle de sa liste au sujet du plan local d’urbanisme. Ce qui a été chose faite lors de la réunion de mardi.

Toutes les parties s’accordent à dire que les divergences ne sont pas nouvelles. Les prises de positions d’If Matxikote diffèrent régulièrement de celles de la majorité. "En ne participant pas aux réunions du groupe et en prenant des positions différentes, il s'est exclu de lui-même", selon le maire Bruno Carrère. "Nous avons essayé de mettre à plat les choses, mais là, ce n’était plus tenable", ajoute Françoise Gallois, adjointe à l’éducation.

L’intéressé refuse de centrer le problème sur sa personne. "Le problème ne tourne pas autour de moi, nous sommes plusieurs à dénoncer un malaise", réagit I. Matxikote. Dans les jours à venir, les personnes se retrouvant dans la dynamique abertzale locale Herria Bizi Dadin devraient discuter sur l’éventualité d’une position commune vis-à-vis de la liste Uztaritze Bai. Deux autres élus pourraient quitter cette dernière.

Bien qu’ils ne partagent pas toutes les décisions prises par leurs collègues de la majorité, ces élus n’ont pas souhaité quitter la majorité "car nous soutenons toujours le projet d’Uztaritze Bai", précise I. Matxikote qui compte rester au conseil municipal. "Ce sont eux qui sont en contradiction avec le projet". Il dénonce, par ailleurs, le fonctionnement et des problèmes de communication. Il a décidé de ne plus prendre la parole lors des réunions de travail. En 2017, déjà, il avait démissionné de sa délégation.

Ecoutez aussi les interviews sur Gure Irratia

Email Facebook Google Twitter LinkedIn

AGENDA

Fêtes d'Uztaritze

Fêtes d'Uztaritze
  • Le: 19 Juillet 2019
  • Genre: Fête(s)
  • Organisateur: COMITé DES FêTES
  • Lieu: HIRIBEHERE-PURGU
  • Ville: Ustaritz

Fêtes d'Uztaritze

Fêtes d'Uztaritze
  • Le: 20 Juillet 2019
  • Genre: Fête(s)
  • Organisateur: COMITé DES FêTES
  • Lieu: PURGU-HIRIBEHERE
  • Ville: Ustaritz

Fêtes d'Uztaritze

Fêtes d'Uztaritze
  • Le: 21 Juillet 2019
  • Genre: Fête(s)
  • Organisateur: COMITé DES FêTES
  • Lieu: HIRIBEHERE
  • Ville: Ustaritz

Fêtes d'Uztaritze

Fêtes d'Uztaritze
  • Le: 22 Juillet 2019
  • Genre: Fête(s)
  • Organisateur: COMITé DES FêTES
  • Lieu: XOPOLO-PURGU
  • Ville: Ustaritz

II. Garagardo Festa

II. Garagardo Festa
  • Le: 07 Septembre 2019 | 12:00
  • Genre: Fête
  • Organisateur: KUTUN
  • Lieu: BILGUNE
  • Ville: Ustaritz

Actualité Urbanisme

Ustaritz: un nouveau collectif contre le futur PLU

Ustaritz: un nouveau collectif contre le futur PLU

09 Mai 2019 | MEDIABASK

D’après ses opposants, le futur Plan local d’urbanisme (PLU) d'Ustaritz prévoit de déclasser des zones construites et constructibles en zones naturelles ou agricoles. Pour le collectif, il s’agit d’un zonage “loufoque” et “incohérent”, qui dévalue les terrains déjà habités tout en créant une “inflation involontaire”. Les opposants appellent la majorité à revoir sa copie.

LIRE

Actualité

Cinq conseillers municipaux démissionnent

Cinq conseillers municipaux démissionnent

12 Avril 2019 | UZTARITZE.INFO

Les 5 élus ont profité du débat sur le budget du Conseil Municipal du jeudi 11 avril 2019, pour exprimer leur opinion sur la politique menée par Bruno Carrère et son groupe. Ils n'ont pas voulu prendre la responsabilité de la traduction orale de l’euskara vers le français, "leurs demandes et propositions en ce sens n’ayant jamais été prises en compte (mise en place d’une traduction simultanée par un.e professionnel.le)".

LIRE